Code abonné :

Sujet :     Recherche :  

pays :   maladie :   vaccin :

Nombre total de nouvelles : 8825

12/08/2017 -
Une épidémie d’hépatite E frappe les pays du bassin du lac Tchad


Auteur : Jacques MORVAN  - Biographie et Liens d'intérêt Lu 130 fois

Selon l'Organisation mondiale de la santé une épidémie d'hépatite E menace les pays du bassin du lac Tchad.

Cette infection d'origine hydrique a été rapportée :

  • Au Tchad, le 1er août 2016 à Am Timan, chef-lieu de la région du Salamat au sud-est du pays. Au mois de juillet 2017 le pays avait notifié plus de 1600 cas, suspects ou confirmés, dont 18 décès.
  • Au Niger voisin, en janvier 2017 dans la région de Diffa, une zone près de la frontière Tchad, le virus a été identifié. Depuis le début de l'année, le 22 juillet, le bilan des victimes de l'hépatite E s'alourdit avec 1 446 cas dont 38 décès dans la région de Diffa. Plus de la moitié des cas sont des femmes. Cette région est proche du Nigéria et accueille quelque 300 000 déplacés et réfugiés de Boko Haram, dans des camps. Dans ces camps la distribution en eau potable est insuffisante et la gestion de l'évacuation des eaux usées est déplorable.
  • Au Nigéria en mai 2017, avec les mouvement fréquent de populations déplacées l'infection est finalement arrivé à Damasak, une ville près de la frontière avec le Niger, avec au total 696 cas la plupart chez des personnes déplacées du camp de Ngala situé près de la frontière avec le Cameroun dans l'État de Borno.

Les acteurs humanitaires craignent que le virus se propage encore plus loin dans les pays touchés et même dans des zones non touchées, comme le Cameroun voisin ou la République Centrafricaine.

Le virus de l'hépatite E, du genre Hepevirus et de la famille des Hepeviridae, est transmis principalement par de l'eau de boisson contaminée ou plus accessoirement par des aliments provenant d'animaux infectés ou encore par voie materno-fœtale.

Le virus de l'hépatite E entraîne des cas sporadiques ou des épidémies d'hépatite virale aiguë. La maladie est le plus souvent asymptomatique ou bénigne. Après une incubation de 3 à 8 semaines, les formes symptomatiques se manifestent par un ictère, une hépatomégalie, des nausées et vomissements ; ces symptômes régressent spontanément en 4 à 6 semaines. La maladie est particulièrement grave chez les femmes enceintes, chez lesquelles elle est responsable d'une mortalité élevée.

Il est recommandé aux voyageurs de :

  • respecter les mesures d'hygiène individuelle telles que le lavage des mains avec de l'eau et du savon, en particulier avant de manipuler des aliments ;
  • éviter de consommer de l'eau ou de la glace de qualité inconnue, et ne consommer que de l'eau minérale en bouteille capsulée ou a défaut traitée par chloration ou ébullition ;
  • éviter la consommation d'aliments crus, de salades et ou crudités.

Il existe un vaccin recombinant contre l'hépatite E. qui n'a pas encore été pré-qualifié par l'Organisation mondiale de la santé.

Source : Promed.

Lien : http://www.promedmail.org/direct.php?id=20170810.5241448

En savoir plus sur : Hépatite E


Voir d'autres nouvelles sur : Cameroun - République Centrafricaine - Niger - Nigéria - Tchad - Hépatite E