Code abonné :

Sujet :     Recherche :  

pays :   maladie :   vaccin :

Nombre total de nouvelles : 9084

11/10/2017 -
Infection par le virus West Nile chez un cheval au Portugal


Auteur : Jacques MORVAN  - Biographie et Liens d'intérêt Lu 91 fois

Au Portugal, le 9 octobre 2017, le Ministro da Agricultura, Florestas e Desenvolvimento Rural a notifié à l'Organisation mondiale de la santé animale un cas d'infection à virus West Nile dans un troupeau de 42 équidés à Alcacer do Sa dans la province d'Alentejo Litoral.

Des mesures de lutte ont été mises en place : surveillance à l'intérieur de la zone de confinement, quarantaine, désinfection, contrôle et lutte contre les vecteurs.

Le diagnostic a été confirmé par l'Institut national de recherche vétérinaire et agraire (INIAV) (Laboratoire national de référence).

Le virus West Nile est considéré aujourd'hui comme le Flavivirus le plus répandu après celui de la dengue.

Le virus West Nile circule chez les oiseaux résidents et migrateurs, et malgré sa haute virulence chez les oiseaux (corbeaux en particulier) et les chevaux, les cas humains sont peu nombreux. Il appartient à la famille des Flaviviridae du genre Flavivirus. Ce sont les oiseaux migrateurs qui sont réservoirs de virus. Sa transmission se fait via la piqûre de moustiques du genre Culex. Après avoir piqué des oiseaux infectés, les femelles moustiques deviennent compétentes pour la transmission du virus aux humains lors d'un repas sanguin.

Des complications neurologiques (méningite, encéphalite) surviennent dans moins de 1 % des cas. Plus rarement encore, d'autres complications (hépatite, pancréatite ou myocardite) peuvent apparaître. Généralement, le malade récupère spontanément, parfois avec séquelles. Mais l'infection virale peut s'avérer mortelle principalement chez les adultes séniors.

Pour se protéger il est conseillé de porter des vêtements de couleur claire avec des manches longues, pantalons et chaussettes dans les zones où les moustiques sont présents, surtout au crépuscule et à l'aube quand ils sont les plus actifs et de se protéger des piqûres de moustiques en utilisant un insectifuge contenant du DEET.

Source : Organisation mondiale de la santé animale.

Lien : http://www.oie.int/wahis_2/temp/reports/en_imm_0000024977_20171009_192221.p...


Voir d'autres nouvelles sur : Portugal